Sur les bords du lac de Garde, au nord de l’Italie, se trouve la cité médiévale de Sirmione, dont l’entrée passe par un bastion véronais du 13ème siècle. Ce château est l’un des plus complets et les mieux conservés d’Italie, ainsi qu’un des rares exemples de fortification en bord de lac. La construction du fort [...]

Sirmione – la forteresse Scaliger défend le Lac de Garde pour Vérone

Claude Monet décrivait ainsi les Aiguilles de Port-Coton à Belle-île-en-Mer, qu’il a peintes à maintes reprises : "C’est sinistre, diabolique, mais superbe et je ne crois pas retrouver pareille chose ailleurs". Il n’est pas le seul que les lieux aient inspiré : Matisse, Russell, Auburtin… Situées sur la côte sauvage de cette île, la plus [...]

Les Aiguilles de Port-Coton à Belle-Île en Mer : le trésor de Claude Monet

Le site d’art rupestre d’Alta (Helleristningene i Alta) fait partie d’un site archéologique situé non loin de la ville d’Alta, dans le conté du Finnmark, en Norvège septentrionale. Depuis que les premières peintures (ou plus exactement les pétroglyphes) y ont été découverts en 1972, plus de 5000 autres bas-reliefs ont été mis au jour sur [...]

Gravures rupestres d’Alta–des rennes de l’âge de pierre gravés le long des fjords

On connaît la Laponie pour ses rennes et ses forêts de pins s’étendant à perte de vue. C’est oublier que la nature s’y exprime avec force, notamment au travers de ses rivières. C’est en effet en Laponie Suédoise, dans les environs d’Arvidsjaur, que se trouvent les plus grandes cataractes naturelles d’Europe. Les chutes n’impressionnent pas [...]

Storforsen – les plus grandes cataractes naturelles d’Europe traversent la Laponie

En Finlande, Helsinki est l’une des rares villes au monde à posséder pas moins de trois cathédrales. La plus connue d’entre elles est dénommée Helsingin tuomiokirkko en finnois. C’est la cathédrale évangélique luthérienne d’Helsinki. Située en plein centre-ville, sur la place de Senaatintori, elle fut construite entre 1830 et 1852 dans un style néoclassique selon [...]

Cathédrale Luthérienne d’Helsinki – une icône allemande sur l’ancienne terre des tsars

Située à 2518 kilomètres du Cap Nord, le point le plus septentrional d’Europe, la péninsule de Lindesnes n’en est pas moins située en Norvège elle aussi. Si cette distance est si importante, c’est que la Norvège s’étend sur d’immenses étendues, du nord au sud, à l’ouest de la Scandinavie. Lindesnes en est son point le [...]

Phare de Lindesnes : le point le plus méridional de Norvège, où se rencontrent Mer du Nord et Mer Baltique

Le Norske Opera, l’opéra d’Oslo, est l’une des plus récentes et plus étonnantes constructions modernes de Norvège. Construit sur le port commercial et industriel du quartier de Bjørvika, dans la partie est du centre-ville de la capitale du pays, l’édifice abrite l’Opéra National de Norvège (opéra et ballet). Contrôlée par Statsbygg, l’agence gouvernementale qui gère [...]

Norske Opera – le renouveau de la banlieue d’Oslo en lignes obliques

La Valachie est la mère patrie des roumains, son nom dérivant de Vlach, ancien terme utilisé pour désigner l’ethnie roumaine. Cette région couvre le tiers sud du pays, coupé en deux par le cours de l’Olt. Souvent reléguée au second plan, voire négligée par les guides et les circuits touristiques, la Valachie ne saurait rivaliser [...]

Le Monastère d’Horezu, chef-d’œuvre de l’art Branconvan en Valachie

Vue depuis la France, la Roumanie semble être un pays pauvre d’Europe de l’Est, d’où nous arrivent nombre de migrants vivant dans le plus grand dénuement. Si le tableau peut être vrai dans certains villages, il serait réducteur de considérer que la Roumanie n’est peuplée que de Roms, et qu’elle n’a rien à offrir au [...]

Le château de Dracula au cœur des Carpates : la citadelle de Poenari

Situées sur la côte ouest de l’Irlande, les falaises de Moher s’élèvent jusqu’à 214 mètres au-dessus de l’océan Atlantique, sur une longueur de 8 kilomètres. Point de passage obligé pour tout touriste à la découverte de l’île des farfadets, l’endroit respire la tranquillité et la puissance de la nature, à quelques encablures au sud-ouest des [...]

Falaises de Moher – quand l’Irlande plonge de 214 mètres dans l’Atlantique

L’Ecosse est connue pour ses châteaux. Beaucoup sont hantés selon les légendes qui font des Highlands écossais une région du globe empreinte de mystères qui inspire, aujourd’hui encore, les cinéastes du monde entier (la sortie de "Brave", le film des studios Pixar de 2012, est là pour le prouver). Pourtant, certains châteaux écossais ne sont [...]

Château de Balmoral – la résidence écossaise de la Reine Victoria et du Prince Albert

Qui n’a jamais entendu parler du célèbre Panthéon? Devenu véritable nom commun, ce bâtiment de la Rome antique a été copié dans son concept dans plusieurs villes, dont Paris. Mais C’est bien l’édifice religieux antique situé sur le Champ de Mars, bâti sur l’ordre d’Agrippa au 1er siècle av. J.-C., endommagé par plusieurs incendies, et [...]

Panthéon de Rome – le plus grand dôme de l’Antiquité, tombeau des grands Hommes

Le Halászbástya, ou Bastion des Pêcheurs, est une terrasse de style néo-gothique et néo-romane située à Budapest, sur la rive Buda du Danube. Elle surplombe la capitale hongroise depuis la colline du château de Budapest, tout près de l’église Matthias. Le Bastien des Pêcheurs fut dessiné et construit entre 1895 et 1902 selon les plans [...]

Bastion des Pêcheurs – un rempart “moderne” sur les hauteurs de Budapest

En raison de son statut de monument universel, la statue de la Liberté a été copiée et reproduite à différentes échelles et en divers endroits du globe. Ces reproductions vont des simples miniatures souvenirs vendues dans la boutique du musée de la structure, aux reproductions à grande échelle qui siègent à l’entrée de certaines villes, [...]

Statue de la Liberté de l’île des cygnes à Paris – une maquette signée Bartholdi

Une ville construite sur des collines ne manque généralement pas d’attrait. Si elle est située sur une péninsule, un port lové en son cœur, s’y ajoute la beauté. Capitale de la Norvège occidentale, Bergen occupe 7 collines, à l’instar de Rome. Elle s’est développée vers l’intérieur des terres et le Puddefjorden à partir de son [...]

Bryggen – les demeures en bois colorées de la Ligue Hanséatique à Bergen

On l’appelle Beg ar Raz dans le Finistère, cet endroit où la terre se finit. A la pointe ouest de la Bretagne se trouve ce cap rocheux en forme de proue s’avançant dans la mer d’Iroise, plongeant dans les eaux agitées de ce bout d’Océan Atlantique du haut de ses 72 mètres. La Pointe du [...]

La Pointe du Raz – une proue de granite à l’extrême ouest de la France

Il s’agit du plus vieux monument de Paris dans son site d’origine. A la manière du Colysée de Rome ou des Arènes de Nîmes, les Arènes de Lutèce remontent à l’époque gallo-romaine, au 1er siècle après J.-C. Avec les Thermes de Cluny, elles sont le seul vestige du passage des romains à Lutèce (aujourd’hui Paris). [...]

Arènes de Lutèce : un amphithéâtre gallo-romain au cœur de la capitale

A quelques semaines du nouvel an chinois,  nous avons décidé non pas de vous emmener en Chine, mais à quelques kilomètres de Paris : à Alfortville très exactement. Au confluent entre la Seine et la Marne se trouve en effet le complexe touristique chinois le plus important jamais construit en France. Aujourd’hui partiellement abandonné, ce [...]

Chinagora – un complexe touristique sous forme de Cité Interdite fantôme à deux pas de Paris

Noël est la saison des cadeaux, mais avant qu’un géant américain du soda n’invente le gros bonhomme à la barbe blanche vivant dans le grand froid que nous connaissons tous sous le nom de Père Noël, cette saison était principalement l’occasion de se replonger dans l’histoire. Une histoire chaude, puisqu’elle se déroule en Palestine : [...]

De la Bavière à la Provence : des santons à la basilique de Fourvière pour sa crèche de Noël géante

Le mois de décembre est enfin là, et après un épisode neigeux plutôt catastrophique en Île-de-France, il est temps de penser à Noël. Les enfants s’y sont mis depuis presque deux semaines avec leur calendrier de l’Avent, mais quid des parents? Outre les vitrines de Noël des Grands Boulevards parisiens, ces derniers trouveront certainement leur [...]

Marché Médiéval de Noël à Provins – Rois Mages et troubadours animent banquet et bal d’époque
You're browsing: TravelPics.fr » Architecture,Autriche,Baroque,Habsbourg,Histoire,Néoclassique,Pays,Rococo,UNESCO,château / palais » Château de Schönbrunn, le palais de Sissi et résidence d’été des Habsbourg

Château de Schönbrunn, le palais de Sissi et résidence d’été des Habsbourg

Posté le Lundi 27 septembre 2010dans Architecture, Autriche, Baroque, Habsbourg, Histoire, Néoclassique, Pays, Rococo, UNESCO, château / palaispar Alexandre RosaImprimerText Resizer Text Resizer

Si vous faites le tour des capitales européennes, vous serez surpris de constater que presque chacune d’entre elles dispose de son propre Palais Royal, qu’il soit encore habité par le monarque en place ou qu’il s’agisse d’un simple monument historique. Souvent protégés par l’UNESCO, ces centre du pouvoir passé et présent peuvent lasser, tant leurs intérieurs peuvent paraître semblables. C’est peut-être normal tant les souverains européens se sont copiés les uns les autres, utilisant les mêmes codes pour paraître plus riche et plus puissant que le voisin.


La dynastie des Habsbourg n’a pas dérogé à la règle, édifiant à Vienne de nombreux bâtiments publics et pas moins de deux palais. Hofburg, dans le centre de la capitale autrichienne, était leur “lieu de travail” en plus d’être leur résidence principale d’hiver. A la manière d’un couple s’offrant une caravane au bord de la mer, ils ont voulu une résidence d’été à la hauteur de leur puissance. C’est ainsi que naquit le Château de Schönbrunn, bâtit à l’ouest du centre viennois.

Schönbrunn est l’un des éléments les plus significatifs de la culture autrichienne et, en tant que tel, c’est l’un des sites touristiques les plus visités de la ville. Son classement au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1996 contribue certainement à sa popularité, bien visible dès votre arrivée sur les lieux tant la file d’attente permettant d’accéder aux appartements royaux est longue. Le Château de Versailles et ses queues mémorables n’a qu’à bien se tenir!

Les différents bâtiments du Château de Schönbrunn sont peints d’une couleur distinctive connue comme Jaune de Habsbourg. Ils abritent de somptueux intérieurs avec une quantité de décorations rococo, de dorures, de chandeliers en cristal et d’immenses miroirs. Au total, le château dispose du nombre incroyable de 1441 pièces!

L’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche et son mari l’empereur François 1er passaient tous leurs étés à Schönbrunn et, durant leur règne, le jeune Wolfgang Amadeus Mozart fut invité au palais pour interpréter quelques airs au piano pour la princesse. Il n’avait alors que six ans.

L’empereur François-Joseph Ier d’Autriche est né à Schönbrunn en 1830 et passa sa vie au château, où il mourut à l’âge de 86 ans en 1916. Mais c’est surtout pour l’association du palais à la femme de François-Joseph, l’impératrice Elizabeth, que celui-ci est devenu célèbre. Vous la connaissez peut-être sous le nom affectueux de Sissi. Elle adorait Schönbrunn et y a passé la majeure partie de sa vie maritale. Plusieurs pièces gardent le souvenir de cette femme devenue héroïnes de romans. Pendant son règne, Schönbrunn était considéré comme Gesamtkunstwerk (chef-d’œuvre accompli) et remodelé en accord avec son histoire.


Le palais d’été des Habsbourg fut construit au milieu du 18ème siècle sur le site d’un loge de chasse du 17ème qui avait été quasi-détruit sous l’occupation turque de Vienne. Il avait lui-même été édifié sur des terrains acquis par l’empereur Maximilien II du Saint-Empire Romain-Germanique à Hietzing, dans une plaine bordant la rivière Vienne et située au pied d’une colline. Le maire de la ville et précédent propriétaire y avait construit une villa appelée Katterburg. C’est en clôturant les lieux et en y amenant faisans, canards, daims et sangliers que l’empereur fonda ce club de chasse royal.

Le nom de Schönbrunn signifie “belle cascade” ou “belle fontaine” car le site comprenait alors une chute d’eau naturelle  fournissant la famille royale en eau potable. C’est l’empereur Matthias qui l’aurait découverte lors d’une partie de chasse.

Après le départ des turcs, l’empereur Léopold 1er confia ainsi à l’architecte Johann Bernhard Fischer von Erlach la conception d’un nouveau palais qui se voulait le Versailles autrichien. Le premier projet livré en 1693, trop utopique et excessivement cher, ne fut pas retenu. Puis vint une idée plus petite et réaliste. La construction débuta en 1696, et trois ans après, les premières festivités se tenaient dans la partie centrale du palais.

Malheureusement, peu de parties du château survécurent car au cours du siècle suivant, chaque empereur modifia partiellement le bâtiment. Sur les ordres de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche, l’architecte Nikolaus Pacassi redessina le château dans un style rococo.

Toujours entouré de jardins à la française dessinés en 1695 par Jean Tréhet, élève de Le Nôtre, le palais ne serait pas complet sans l’exubérance de fausses ruines romaines (ajoutées en 1778), de fontaines ornées et d’une impressionnante serre tropicale, la Palmenhaus, qui remplaça dès 1882 une dizaine de serres plus petites. Le parc comprend également une orangerie, apanage des palais de grand luxe de cette époque.

Les parties occidentales du parc furent transformées en jardins anglais entre 1828 et 1852. Aux limites du terrain, un jardin botanique mène à un arboretum antérieur remanié en 1828 quand l’ancienne serre tropicale fut construite. Cette dernière est en train d’être restaurée et servira bientôt d’enclos pour les orang-outans du zoo  voisin, le Tiergarten.

Héritage d’une ménagerie initiée par l’empereur Franz dans les années 1750. C’est le plus vieux zoo d’Europe toujours situé sur son lieu d’origine. Malheureusement, en raison de son grand âge, les cages des animaux sont relativement petites.

Au-delà du Grand Parterre où s’alignent 32 statues représentant vertus et déités se trouve la Fontaine de Neptune. Plus haut, l’axe central du jardin pointe vers une colline de 60 mètres de hauteur coiffée depuis 1775 par la Gloriette, édifice de style néoclassique, dessinée par Ferdinand von Hohenberg, d’où l’on dispose d’une vue panoramique sur le château et sur la ville de Vienne. Il est intéressant de noter que Fischer von Erlach avait tout d’abord pensé à ériger le palais principal à cet endroit.

Une gloriette, mot provenant de gloire, désigne au 12ème siècle une petite chambre, et à partir de la Renaissance un petit pavillon ou un temple à l’antique, situé dans le parc d’un château, comme lieu propice au repos et à la poésie. L’époque baroque multiplie les fabriques dans ses parcs, ainsi que les gloriettes. Celle du Château de Schönbrunn, s’apparente plus à un pavillon de plaisance par ses dimensions. Marie-Thérèse l’a voulue comme symbole de la puissance des Habsbourg et de la Guerre Juste, une doctrine prônant une guerre menée par nécessité et menant à la paix. Elle demanda ainsi que la Gloriette fut construite en recyclant les “pierres devenues inutiles” suite à la démolition quasi totale du Schloss Neugebäude.


Le Château de Schönbrunn marqua l’histoire de manière encore relativement récente puisqu’en 1918, l’empereur Karl 1er abdiqua et l’Autriche devint une république. Il donna son discours d’abdication à Schönbrunn, et le château devint propriété de l’Etat.

Voir toutes les photos du Château de Schönbrunn dans la galerie photos de TravelPics.fr

Article et photos par Alexandre Rosa

One Comment

Trackbacks / Pingbacks

Laisser un commentaire

Back to Top