Sur les bords du lac de Garde, au nord de l’Italie, se trouve la cité médiévale de Sirmione, dont l’entrée passe par un bastion véronais du 13ème siècle. Ce château est l’un des plus complets et les mieux conservés d’Italie, ainsi qu’un des rares exemples de fortification en bord de lac. La construction du fort [...]

Sirmione – la forteresse Scaliger défend le Lac de Garde pour Vérone

Claude Monet décrivait ainsi les Aiguilles de Port-Coton à Belle-île-en-Mer, qu’il a peintes à maintes reprises : "C’est sinistre, diabolique, mais superbe et je ne crois pas retrouver pareille chose ailleurs". Il n’est pas le seul que les lieux aient inspiré : Matisse, Russell, Auburtin… Situées sur la côte sauvage de cette île, la plus [...]

Les Aiguilles de Port-Coton à Belle-Île en Mer : le trésor de Claude Monet

Le site d’art rupestre d’Alta (Helleristningene i Alta) fait partie d’un site archéologique situé non loin de la ville d’Alta, dans le conté du Finnmark, en Norvège septentrionale. Depuis que les premières peintures (ou plus exactement les pétroglyphes) y ont été découverts en 1972, plus de 5000 autres bas-reliefs ont été mis au jour sur [...]

Gravures rupestres d’Alta–des rennes de l’âge de pierre gravés le long des fjords

On connaît la Laponie pour ses rennes et ses forêts de pins s’étendant à perte de vue. C’est oublier que la nature s’y exprime avec force, notamment au travers de ses rivières. C’est en effet en Laponie Suédoise, dans les environs d’Arvidsjaur, que se trouvent les plus grandes cataractes naturelles d’Europe. Les chutes n’impressionnent pas [...]

Storforsen – les plus grandes cataractes naturelles d’Europe traversent la Laponie

En Finlande, Helsinki est l’une des rares villes au monde à posséder pas moins de trois cathédrales. La plus connue d’entre elles est dénommée Helsingin tuomiokirkko en finnois. C’est la cathédrale évangélique luthérienne d’Helsinki. Située en plein centre-ville, sur la place de Senaatintori, elle fut construite entre 1830 et 1852 dans un style néoclassique selon [...]

Cathédrale Luthérienne d’Helsinki – une icône allemande sur l’ancienne terre des tsars

Située à 2518 kilomètres du Cap Nord, le point le plus septentrional d’Europe, la péninsule de Lindesnes n’en est pas moins située en Norvège elle aussi. Si cette distance est si importante, c’est que la Norvège s’étend sur d’immenses étendues, du nord au sud, à l’ouest de la Scandinavie. Lindesnes en est son point le [...]

Phare de Lindesnes : le point le plus méridional de Norvège, où se rencontrent Mer du Nord et Mer Baltique

Le Norske Opera, l’opéra d’Oslo, est l’une des plus récentes et plus étonnantes constructions modernes de Norvège. Construit sur le port commercial et industriel du quartier de Bjørvika, dans la partie est du centre-ville de la capitale du pays, l’édifice abrite l’Opéra National de Norvège (opéra et ballet). Contrôlée par Statsbygg, l’agence gouvernementale qui gère [...]

Norske Opera – le renouveau de la banlieue d’Oslo en lignes obliques

La Valachie est la mère patrie des roumains, son nom dérivant de Vlach, ancien terme utilisé pour désigner l’ethnie roumaine. Cette région couvre le tiers sud du pays, coupé en deux par le cours de l’Olt. Souvent reléguée au second plan, voire négligée par les guides et les circuits touristiques, la Valachie ne saurait rivaliser [...]

Le Monastère d’Horezu, chef-d’œuvre de l’art Branconvan en Valachie

Vue depuis la France, la Roumanie semble être un pays pauvre d’Europe de l’Est, d’où nous arrivent nombre de migrants vivant dans le plus grand dénuement. Si le tableau peut être vrai dans certains villages, il serait réducteur de considérer que la Roumanie n’est peuplée que de Roms, et qu’elle n’a rien à offrir au [...]

Le château de Dracula au cœur des Carpates : la citadelle de Poenari

Situées sur la côte ouest de l’Irlande, les falaises de Moher s’élèvent jusqu’à 214 mètres au-dessus de l’océan Atlantique, sur une longueur de 8 kilomètres. Point de passage obligé pour tout touriste à la découverte de l’île des farfadets, l’endroit respire la tranquillité et la puissance de la nature, à quelques encablures au sud-ouest des [...]

Falaises de Moher – quand l’Irlande plonge de 214 mètres dans l’Atlantique

L’Ecosse est connue pour ses châteaux. Beaucoup sont hantés selon les légendes qui font des Highlands écossais une région du globe empreinte de mystères qui inspire, aujourd’hui encore, les cinéastes du monde entier (la sortie de "Brave", le film des studios Pixar de 2012, est là pour le prouver). Pourtant, certains châteaux écossais ne sont [...]

Château de Balmoral – la résidence écossaise de la Reine Victoria et du Prince Albert

Qui n’a jamais entendu parler du célèbre Panthéon? Devenu véritable nom commun, ce bâtiment de la Rome antique a été copié dans son concept dans plusieurs villes, dont Paris. Mais C’est bien l’édifice religieux antique situé sur le Champ de Mars, bâti sur l’ordre d’Agrippa au 1er siècle av. J.-C., endommagé par plusieurs incendies, et [...]

Panthéon de Rome – le plus grand dôme de l’Antiquité, tombeau des grands Hommes

Le Halászbástya, ou Bastion des Pêcheurs, est une terrasse de style néo-gothique et néo-romane située à Budapest, sur la rive Buda du Danube. Elle surplombe la capitale hongroise depuis la colline du château de Budapest, tout près de l’église Matthias. Le Bastien des Pêcheurs fut dessiné et construit entre 1895 et 1902 selon les plans [...]

Bastion des Pêcheurs – un rempart “moderne” sur les hauteurs de Budapest

En raison de son statut de monument universel, la statue de la Liberté a été copiée et reproduite à différentes échelles et en divers endroits du globe. Ces reproductions vont des simples miniatures souvenirs vendues dans la boutique du musée de la structure, aux reproductions à grande échelle qui siègent à l’entrée de certaines villes, [...]

Statue de la Liberté de l’île des cygnes à Paris – une maquette signée Bartholdi

Une ville construite sur des collines ne manque généralement pas d’attrait. Si elle est située sur une péninsule, un port lové en son cœur, s’y ajoute la beauté. Capitale de la Norvège occidentale, Bergen occupe 7 collines, à l’instar de Rome. Elle s’est développée vers l’intérieur des terres et le Puddefjorden à partir de son [...]

Bryggen – les demeures en bois colorées de la Ligue Hanséatique à Bergen

On l’appelle Beg ar Raz dans le Finistère, cet endroit où la terre se finit. A la pointe ouest de la Bretagne se trouve ce cap rocheux en forme de proue s’avançant dans la mer d’Iroise, plongeant dans les eaux agitées de ce bout d’Océan Atlantique du haut de ses 72 mètres. La Pointe du [...]

La Pointe du Raz – une proue de granite à l’extrême ouest de la France

Il s’agit du plus vieux monument de Paris dans son site d’origine. A la manière du Colysée de Rome ou des Arènes de Nîmes, les Arènes de Lutèce remontent à l’époque gallo-romaine, au 1er siècle après J.-C. Avec les Thermes de Cluny, elles sont le seul vestige du passage des romains à Lutèce (aujourd’hui Paris). [...]

Arènes de Lutèce : un amphithéâtre gallo-romain au cœur de la capitale

A quelques semaines du nouvel an chinois,  nous avons décidé non pas de vous emmener en Chine, mais à quelques kilomètres de Paris : à Alfortville très exactement. Au confluent entre la Seine et la Marne se trouve en effet le complexe touristique chinois le plus important jamais construit en France. Aujourd’hui partiellement abandonné, ce [...]

Chinagora – un complexe touristique sous forme de Cité Interdite fantôme à deux pas de Paris

Noël est la saison des cadeaux, mais avant qu’un géant américain du soda n’invente le gros bonhomme à la barbe blanche vivant dans le grand froid que nous connaissons tous sous le nom de Père Noël, cette saison était principalement l’occasion de se replonger dans l’histoire. Une histoire chaude, puisqu’elle se déroule en Palestine : [...]

De la Bavière à la Provence : des santons à la basilique de Fourvière pour sa crèche de Noël géante

Le mois de décembre est enfin là, et après un épisode neigeux plutôt catastrophique en Île-de-France, il est temps de penser à Noël. Les enfants s’y sont mis depuis presque deux semaines avec leur calendrier de l’Avent, mais quid des parents? Outre les vitrines de Noël des Grands Boulevards parisiens, ces derniers trouveront certainement leur [...]

Marché Médiéval de Noël à Provins – Rois Mages et troubadours animent banquet et bal d’époque
You're browsing: TravelPics.fr » Comédie Musicale,Danse,Théâtre » Bollywood Show – danses et exotisme indiens au Théâtre Déjazet à Paris

Bollywood Show – danses et exotisme indiens au Théâtre Déjazet à Paris

Posté le Mercredi 02 décembre 2009dans Comédie Musicale, Danse, Théâtrepar Alexandre RosaImprimerText Resizer Text Resizer

Depuis hier soir 1er décembre 2009 et jusqu’au 3 janvier 2010, les danses et l’exotisme de Bollywood vous donnent rendez-vous sur la scène du Théâtre Déjazet à Paris. Une troupe d’une trentaine de passionnés, tous d’origine indienne, s’y produisent en effet au son des plus belles chansons des films de Bollywood, avec une passion et une énergie sans failles. Nous étions à la première de ce “Bollywood Show” hier soir, et nous en avons pris plein les yeux.


La déferlante indienne semble ne pas se tarir. Avec le succès de la comédie musicale Bharati, qui revient d’ailleurs pour une nouvelle saison au Palais des Congrès en janvier 2010, et la tournée “La Fabuleuse Histoire de Bollywood” qui triomphe en ce moment en France, la culture musicale et théâtrale indienne n’a de cesse de convertir de nouveaux amateurs.

Plus modeste que ces dernières productions, le Bollywood Show qui se produit en décembre au Théâtre Déjazet n’a pas d’autre ambition que de divertir ses spectateurs dans une ambiance digne de ce nom. On fait clairement avec les moyens du bord dans cette petite salle située près de la place de la République, dans le 3ème arrondissement de Paris, boulevard du Temple.

Quelques lumières créent une atmosphère théâtrale, mais point trop n’en faut. Du côté de l’orchestre, il faut se contenter de playback, les artistes ne chantant pas en direct. On les comprend, tant les danses qu’ils enchaînent sont dynamiques et sportives. On a déjà peine à croire qu’ils arrivent à poursuivre avec ce rythme effréné pendant l’heure et demie que dure le spectacle, car ça ne s’arrête jamais.


Le crédo du Bollywood Show est donc clairement la danse. D’abord sceptiques, nous avons rapidement été conquis par le charme et la passion qui transpirent de ces danseurs, habillés de plus de 80 superbes  costumes en provenance directe d’Inde. La présence de jeunes femmes ayant participé à l’élection de Miss India France ne gâche en rien la chose, il faut bien le dire. Si les numéros musicaux s’enchaînent sans presque aucune pause, cela ne signifie pas que rien ne les lie. Une histoire d’amour tintée de philosophie indienne vient en effet justifier la succession des plus belles chansons qui ont marqué le cinéma indien.

Mis en scène par Mohan Delamourd, le spectacle raconte en effet l’histoire de Rahul, un jeune homme ouvert et sportif, originaire du Punjab, riche état indien dont le nom signifie “l’état des cinq rivières”. En le voyant, une jeune femme du nom de Maya ne tarde pas à tomber amoureuse de lui. Venant du Kerala, état  connu pour ses plages et ses paysages verdoyants dans le sud de l’Inde, elle incarne la tradition et l’innocence. Hélas, les sentiments du jeune homme le mènent vers la timide Priya, une amie d’enfance de Maya enjouée et moderne et native du Cachemire, région située à la frontière entre l’Inde et le Pakistan.


Tous oppose les deux jeunes femmes, et bien qu’elles soient amies, la frustration amoureuse de Maya n’a d’égal que sa déception. Elle tente le tout pour le tout pour récupérer l’élu de son cœur, mais rien n’y fait. Elle finit heureusement par retrouver la paix intérieure en suivant quelques principes de philosophie indienne. Simple, l’histoire est surtout prétexte à de nombreux numéros, dont une scène de combat chorégraphié entre Rahul et un jeune homme envoyé par Maya pour la venger.

Dans l’ensemble, et ce même si le système sonore installé pour l’occasion dans le Théâtre Déjazet laisse à désirer, l’énergie folle déployée par les danseurs a suffit en elle-même à convaincre la majorité du public à participer. Ils n’étaient pas nombreux pour cette première, sorte de répétition générale avant le véritable début des représentations, qui ne manqueront pas d’être pleines. Et pourtant la ferveur était bien présente, et les artistes ont fini par quitter la scène après plusieurs rappels devant un public debout.


La soirée s’est achevée dans les couloirs mêmes du Théâtre Déjazet. Faisant la fête au niveau de la sortie tout en continuant à danser, les danseurs ont formé une véritable haie d’honneur aux spectateurs sortants. Certains ont même pris plaisir à prendre part aux danses, tapant dans les mains et dansant tout en marchant, peut-être transcendés par la présence de nos caméras. Un véritable succès de cœur donc, bien que d’ambition modeste. Les tarifs s’en ressentent, alors si vous vous sentez l’âme de partir en Inde l’espace d’un spectacle, n’hésitez plus.

Le Théâtre Déjazet, seul rescapé du Boulevard du Crime

Car pour une fois, un spectacle de danse moderne se produit dans un théâtre historique au riche passé. Ca nous change du Palais des Sports ou du Zénith, salles de grande capacité mais impersonnelles au possible. Le Théâtre Déjazet ne date effectivement pas d’hier. Construit à l’origine en 1770 comme jeu de paumes, il ouvrit ses portes en tant que théâtre en 1851. A l’époque, le boulevard du Temple était surnommé “boulevard du Crime” et comportait pas moins de 20 théâtres.


Kermesse perpétuelle, le boulevard était le rendez-vous de la haute société qui se pressait sur la promenade pour rire, s’amuser ou s’étonner. 10.000 personnes venaient chaque soir y admirer pantomimes, acrobates et marionnettistes, voire même des cabinets de physique et de curiosités, chiens et singes savants, bonimenteurs et charlatans. Cafés et cabarets restaient ouverts jour et nuit. Le Roi avait fait du boulevard son lieu de parade. C’est définitivement l’endroit où la France de la Restauration, puis celle de Louis-Philippe, se regarde passer.

A l’époque, tous les théâtres, baraques et tréteaux se concentraient du côté est du boulevard du Temple, alors long de 200 mètres. Seul cet ancien Jeu de Paume se trouvait à l’ouest. Il devint un établissement de bains très en vogue avant que le chanteur comique dénommé Mayer en fasse la première salle de spectacle-concerts de Paris, sous le nom de “Folies Mayer”, qui furent le réel berceau de l’opérette. En 1859, elles devinrent les “Folies Dejazet”.

Déjà âgée, la célèbre comédienne Virginie Déjazet, venait d’acquérir le théâtre pour enfin faire jouer les pièces du jeune Victorien Sardou, dont elle était éprise. Elle fit des folies pour préserver ce petit bijou d’architecture, qui est aujourd’hui le seul rescapé des théâtres du “boulevard du Crime”. Tous les autres ont été détruits quand le boulevard fut remanié par le Baron Haussmann en 1862. Depuis, le théâtre Déjazet a servi de cinéma avant d’échapper une fois de plus à la destruction, la plupart des anciennes salles étant devenues des parkings ou des supermarchés. Il aurait pu suivre le même chemin, d’autant plus que le temps où des milliers de spectateurs se pressaient au boulevard du Temple tous les soirs dès 18h pour faire la queue au guichet des théâtres est depuis longtemps révolu. Paris s’est remise du deuil du “boulevard du Crime”, et les théâtres ont été reformés ailleurs, différemment.


Pour ce qui est du Théâtre Déjazet, il a été entièrement réhabilité en 1976, et c’est le grand Coluche qui a fait sa réouverture le 1er février 1977. Depuis, de grands noms se sont succédé sur ses planches, Léo Ferré, Juliette Gréco, Georges Moustaki, Claude Nougaro, Catherine Lara, Anna Prucnal, Jean Guidoni, Véronique Sanson, ou encore Sylvie Joly s’y étant produit. Toutes les formes d’expression sont représentées dans sa récente histoire. A n’en pas douter, le Bollywood Show apporte une toute nouvelle couleur à cette fresque historique déjà longue.

Rendez-vous sur notre galerie photos pour voir tous les clichés du Bollywood Show en cliquant ici.

Article par Alexandre Rosa
Photos et vidéo par Alexandre Rosa et Stéphane Hacquin

5 Comments

  • danseuseBS1 dit :

    Bonjour,

    Je suis danseuse dans cette troupe et je viens de tomber par hasard sur votre article. Je vous remercie vivement pour avoir pris le temps de l’écrire et d’y poster ces magnifiques photos :) . Je m’en vais de ce pas prévenir mes amis du Bollywood Show ! Je me permet de vous dire qu’au nom du Bollywood Show nous sommes ravis que le spectacle vous ai plu! Nous sommes passionés en effet et notre plus grand satisfaction est d’avoir des retours comme le votre. Merci a vous!
    Une danseuse du BS parmis tant d’autres… :)

  • Chantal dit :

    Bonjour, pourriez vous me dire quel est le titre de la première chanson sur la vidéo publiée sur ce site. Le spectacle est génial ! Bravo ! Merci d’avance.

  • danseuseBS1 dit :

    Bonjour Chantal,

    Il s’agit de “Ye Ishq Hai”, c’est une chanson tirée du film “Jab we met” avec l’actrice Kareena Kapoor.
    Merci pour vos encouragements.

  • Chantal dit :

    Merci beaucoup pour votre réponse. J’adore votre spectacle et j’ai hâte de le revoir. Bravo à vous et bonne continuation !

  • Chantal dit :

    Bonjour chère danseuse BS1,
    Est-ce que vous êtes sur l’une des photos publiées sur ce site ?
    J’adore la musique indienne, les danses, les films, la culture… je suis passionnée par l’Inde depuis mon enfance et j’espère pouvoir y aller un jour.
    Chantal

Trackbacks / Pingbacks

Laisser un commentaire

Back to Top